LISTER CHEVROLET de William Boquet

 

William Boquet est né en 1939, au seuil de la guerre, de Ferdinand et Marie-Louise Boquet, exploitants agricole dans le jura.

brillant élève, il décrocha sans peine son diplôme d'ingénieur agronome.
mais c'étaient les démons de la mécanique et de la course qui enfiévraient l'esprit du jeune William. il s'était même révélé pilote talentueux, s'offrant rapidement un nom de battant dans les compétitions régionales au volant de sa lotus seven offerte par son bienveillant père pour ses 18 ans;

malheureusement William se mit à rêver à de lointaines chimères , depuis que son coeur avait fait un bond en découvrant dans une revue spécialisée la photo d'une SCARAB SPORT pilotée par Augie Pabst.
Il vécut dès alors au rythme de l'Amérique, dévorant toutes les informations en provenance de ce lointain eden.
à force de persuasion, il usa et abusa de la générosité de son père, qui lui offrit un ticket sur un vol TWA, et un chèque en blanc pour l'achat de la voiture de course de ses rêves: une SCARAB.

William débarque donc un beau jour de mai en californie du sud, dans l'espoir de rencontrer son idole, Lance Reventlow, le jeune et insouciant playboy multimilliardaire, promoteur de la féline Scarab.

rendez vous fut pris, et lorsqu'il entra dans le bureau, il reconnut immédiatement les deux hommes qui bavardaient avec Reventlow: Ken Miles, concepteur du chassis, et Augie Pabst, pilote.

William prononça un timide:

- Bonjour Messieurs.

puis il continua en langue anglaise:

- My name is William Boquet.

- Really? répondit Reventlow. Nice to meet you William. May I call you Bill? Bill Boquet!

et les trois hommes éclatèrent de rire.

çà commençait mal...

ravalant sa fierté, William expliqua les raisons de sa venue, le chèque en blanc, son amour immodéré pour l'amérique, les américains, les américaines, et la Scarab.

mais rien n'y fit, Reventlow lui expliqua poliment mais fermement que çà n'était pas une question de prix, qu'il n'y aurait aucune disponibilité de voitures "clients", et qu'il pouvait rentrer chez lui.

déçu, contrarié, le jeune homme quitta les locaux en ruminant sa colère. il se rappelait que pareille mésaventure était arrivée à un courageux, humble et talentueux pilote asiatique dans "l'honneur du samouraï" ( © Graton Editeur), et qu'il allait leur montrer, à ces bouffeurs de chewing-gum, de quoi était capable un bouffeur de grenouilles!

assis face à l'océan devant un sunday caramel sans arachides, William réfléchissait en feuilletant d'un œil distrait un "road & track" acheté au kiosque du coin.

pas question de rentrer en france et rester sur cette déception. pas de scarab, il allait falloir rempiler pour une saison avec la seven, ou porter son choix sur autre chose..mais quoi?

c'est alors que le destin vint à l'aide de William, et de son scénariste minable sous la forme d'une petite annonce coincée entre deux publicités pour "STP" et "Crane Cams":

FOR SALE:

LISTER "KNOBBLY" 1958 Spécial
CHEVY ENGINE 402 CI Four inch stroke
1500 $
call Dan: 310.585.8450


un bref coup de fil, quelques heures de route, et la ford 48 de loc s'arrêtait devant un petit garage minable dans la banlieu de salinas.

se dirigeant au son de quelques jurons bien sentis, William entra dans la remise. contrastant avec l'éclatant soleil du dehors, ses yeux mirent quelques secondes à s'accomoder à la pénombre.

les jurons sortaient du capot d'une énorme américaine, qui engloutissait tout entier une homme en bleu de travail crade. le jeune homme ayant signalé sa présence en tapotant sur une aile, un visage rougeaud ou perlait la transpiration surgit soudain des entrailles du moteur.

- Hey! aïe ame  William Boquet. aïe cam for ze Lister! s'écria le Français.
- Come on! Follow me Bill! (Bill Boquet! arf-arf-arf...) répondit le mécano.

Il l'entraina vers un coin du garage, et souleva une bâche maculée d'huile.

- ah ben...il va lui falloir un petit coup de peinture, lâcha William...

apres 2 mois de labeur, ou William venait tous les matins au garage pour préparer, ou plutôt réparer sa Lister délabrée, il se frottait enfin les mains avec un large sourire, car toute la mécanique était maintenant au top, et la vieille anglaise pouvait passer à l'étape peinture.

il choisit l'atelier de "Flamming Joe", le plus réputé peintre des environs de L.A, un fameux pin-stripper à la technique très personnelle. il peignait en deux temps: les courbes à jeun, et les lignes droites complètement bourré.
lorsque William lui demanda une déco largement inspirée des Scarab, il grommela dans sa barbe jaunie par la nicotine: "bwwwaargll, totally has been pfff... "

mais comme le client est roi, Joe appliqua sur la carrosserie un profond candy nacré, et exécuta de main de Maître des strippings à faire flipper un chicano.

William était superstitieux, or un de ses amis pilotes était mort en course à 26 ans, et portait ce jour là le numéro 26. on dessina donc de larges ronds blancs et il y fit inscrire : 99. çà lui laissait de la marge...

le jour J, il prit la route de Medealdowe, pour y affronter les pilotes du team Scarab. la carrosserie de sa Lister éclatait sous le soleil de printemps, et William n'était pas peu fier de son bolide.
mais la lister chevrolet ne se comporta pas très bien en essais, et William perdit beaucoup de temps à résoudre une multitude de petits problèmes.
au final, il décrocha péniblement une place en dernière ligne.
l'aventure américaine tourna court lorsqu'au 3eme tour, un incendie se déclara à bord et détruisit totalement la voiture.
c'est pour cette raison que l'on ne trouve aucune photo de cette lister, et toute cette histoire m'a été contée par William lui même, afin que je puisse en réaliser la miniature la plus fidèle.

pas de soleil californien ce matin sur le var, et des photos que j'ai du contraster pour qu'elles soient correctes...

allez hop, liste des Transfos apportées sur la Lister de "Bill Boquet ":

- chassis PSK métal PY03 à moteur avant
- interieur complet de scarab modifié
- perçage du capot avant pour le refroidissement du gros bloc chevy
- pose d'écopes d'ailes arrière et de capot avant en thermoformé
- suppression des feux arrières, remplacés par des feux ronds
- jantes alu larges avec cerclage et inserts de roues de scarab
- échappement latéraux de scarab, le bas de caisse est creusé sur toute la longueur pour leur intégration
- suppression d'une partie de l'embase de pare-brise, et pose d'un thermo de pare-brise rogné
- support trépied de rétroviseur de healey repco
- pilote et volant de vaillante psk
- arceau de chevron gbtrack
- attaches-capot photodécoupées
- peinture violet nacré
- décoration inspirée de la Scarab bleue, réalisée avec une planche de décals psk modifiée.